Bienvenue chez CENTURY 21 Alpimmo, Agence immobilière VALENCE 26000

c'est ça votre monde d'après

Publiée le 05/10/2020

rise de conscience et responsabilisation des citoyens, tels sont les objectifs de la campagne de communication de la Ville en faveur de la propreté urbaine (en écho une la campagne d’affichage en soutien aux commerçants ).

Si l’incivisme avait baissé suite la campagne de communication en 2018 dans la rue, toutes les incivilités ont un coût ), notamment en ce qui concerne les dépôts d’objets massifs et encombrants, la Ville a observé un certain relâchement depuis l’année dernière sur les déchets du quotidien (mouchoirs, mégots, chewing-gums…).

À titre d’exemple, les déjections canines ont baissé de près de 4%entre 2018 et 2019 et les sacs à déchets de 56 % (hors poubelles des parcs et jardins de la Ville).

En revanche, les gros déchets, collectés par les cantonniers, les équipes d’intervention et les balayeuses, ont augmenté en volume de 4,5 % en 2019 par rapport à 2018, générant un coût supplémentaire de 13,3 % pour la Ville et l’Agglo.

PAS D'AMÉLIORATION EN 2020

Entre mars et mai 2020, la situation ne s’est pas améliorée avec 25,6 tonnes de déchets récoltés chaque semaine en moyenne, hors période de confinement, où les déchets ramassés tombent à 17,5 tonnes en moyenne.

En 2019, le service « Le Maire en direct » compte 1 626 sollicitations liées à la propreté urbaine, soit 13 % de plus  qu’en 2018 et 31% de plus qu’en 2017.  Du 1er janvier au 1er juillet 2020, 572 sollicitations ont déjà été enregistrées par le service en ce qui concerne la propreté urbaine.

De son côté, la police municipale a reçu une cinquantaine de signalements de dépôts sauvages en 2019 et dèjà une quarantaine rien que sur l'année 2020.

Notre actualité