Bienvenue chez CENTURY 21 Alpimmo, Agence immobilière VALENCE 26000

Viva Cinéma

Publiée le 16/01/2020

Du 22 au 28 janvier, Viva cinéma entend transmettre et partager la passion du cinéma à travers une série de projections au Lux, Scène nationale. un voyage à travers pour redécouvrir quelques perles du 7eme art  qui n'ont rien perdu de leur justesse et de leur capacité à nous émerveiller.


Viva Cinéma
 témoigne de l’incroyable vitalité du cinéma. Son patrimoine restauré révèle la jeunesse, l’actualité et la flamboyance d’œuvres filmiques qui non seulement continuent de nous émouvoir, mais n’ont rien perdu de leurs capacités d’émerveillement. Musiciens et plasticiens, cinéastes ou danseurs… revisitent aujourd’hui cet art vivant, en livrent sa plasticité à travers des citations ou des inspirations, des échos et arrangements contemporains ou encore des formes renouvelées, tel Buster stimulant spectacle proposé par Mathieu Bauer. Alliant une inventive scénographie et une éclectique création musicale, Buster procède au re-montage de La Croisière du Navigator de Buster Keaton.

Génie du cinéma burlesque, Buster Keaton transfigure le réel, les rapports difficiles de l’homme face aux objets, face à l’espace et face à l’Autre par une multitude de gags, libérant en nous un rire salutaire. Son cinéma est unique : fondé sur une mise en scène si précise qu’on le qualifia de géomètre, croisant une satyre pétrie d’humanité et de mélancolie à une poésie saluée par les Surréalistes. Surnommé « l’homme qui ne rit jamais », Keaton est un virtuose acrobate, son corps danse dans un monde parallèle qu’il invente face à l’adversité. Viva Cinéma invite à découvrir treize courts et longs-métrages de la fulgurante période muette de cet immense cinéaste.

En écho, nous avons choisis des films scénographiant des corps, dansant à travers la carte blanche confiée au chorégraphe Christophe Haleb, ou corps passionnés du mélodrame russe Quand passent les cigognes ou du cinéma asiatique des années 1990.

Georges A. Romero ouvre, avec sa trilogie de l’horreur, un chemin dans le cinéma de genre. Les premiers films du maitre de l’expressionisme allemand Georg Wilhelm Pabst possèdent un pouvoir visuel inouï, notamment le sublime Loulou accompagné par le trio jazz d’Airelle Besson.

Des cinémathèques et collectionneurs dévoilent leurs trésors, confiés à des musiciens qui expérimentent des correspondances à partir de singuliers répertoires contemporains. Viva Cinéma réserve une séance exceptionnelle de courts-métrages de Georges Méliès qui n’ont jamais été montrés, retrouvés par miracle, restaurés et accompagnés par de jeunes musiciens.

Sylumen, exposition de films pellicules et cinéma élargi proposée par la cinéaste et plasticienne Silvi Simon offre un sublime voyage dans la lumière des images.

Viva Cinéma entend transmettre et partager la passion du cinéma

Notre actualité